S'identifier

 Nous contacter


~ Dernière Mise à Jour Générale :
06 février 2017
________________

 Comment diagnostique-t-on un pemphigus ?

Par APPF • 5.2-Comment diagnostique-t-on un pemphigus ? • Samedi 05/03/2016  • Lu 12180 fois • Version imprimable

     Le pemphigus est une maladie rare qui, en France, atteint environ une personne par an sur un million.
La plupart des médecins généralistes n’en ont jamais vu.

     De plus, le début d'un PV ayant souvent lieu dans la bouche, il peut être pris pour des aphtes, une gingivite, un muguet... résistant à tous traitements. Les cloques et démangeaisons d'un PS débutant peuvent apparaître comme de l'urticaire gratté, un psoriasis s'il y a des croûtes ou une simple maladie de peau sans grosse importance.

     Il est donc essentiel que le diagnostic des pemphigus soit effectué par un dermatologue (un spécialiste des maladies de la peau), un stomatologue (spécialiste de la bouche) ou tout autre professionnel médical spécialisé dans le traitement du pemphigus donc si possible à l'hôpital.
Un diagnostic rapide est important, car plus le traitement commence tôt, plus vous commencerez à vous sentir mieux. Et cela évitera que la maladie ne s’aggrave.

     Trois examens complémentaires peuvent permettre de détecter les pemphigus:
          ~ un examen visuel par un dermatologue (examen clinique),
          ~ une biopsie de la lésion : un échantillon d’une bulle qui ne s’est pas encore rompue est prélevé, examiné au microscope et soumis à une immunofluorescence directe à la recherche des auto-anticorps spécifiques à chaque pemphigus.
          ~ une prise de sang soumise à l’immunofluorescence indirecte, parfois appelée examen du "titre" des auto-anticorps, est également utile. Elle permet de mesurer le taux d’auto-anticorps caractéristiques du type de pemphigus présents dans le sang. Ces auto-anticorps qu'on appelle "circulants" sont parfois absents alors que la maladie, elle, est bien présente et repérable sous le microscope grâce auto-anticorps qui se sont fixés sur la peau et/ou les muqueuses.

     L’examen le plus approprié, actuellement, pour mesurer les auto-anticorps du pemphigus présents dans le sang est la technique ELISA (Enzyme-Linked ImmunoSorbent Assay). Cette dernière n’est pas disponible dans tous les laboratoires. Elle mesure le taux d’anticorps dans le sang (titre). Ceci permet de contrôler le degré d’activité du pemphigus et de suivre son évolution. De cette façon votre traitement et votre thérapie peuvent être modifiés en conséquence.


Mots-clés : , , , , , ,

 _________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Mentions légales                                                                                                                                                                                                         
Evolutions site réalisées par Intonaco Créations